À voix haute - La Force de la parole

Jacquard ensemble couette pièces 24 roi Cal dfcc9efry4852-Couettes


Julia Ducournau pour (
de Ladj Ly et Stéphane de Freitas pourraient venir jouer les troubles fêtes.
- Emmanuelle Duplay (
- François Gedigier (
Julia Ducournau pour (

FNRS.TV

Une « web TV » pour connaître plus et comprendre mieux

ont reçu le César du meilleur son pour leur travail sur le film
- Benjamin Lavernhe (
● Meilleur film documentaire
120 battements par minute, le plein de Lumières avant les César
0
avait remporté le César du meilleur film d'animation pour un court-métrage, tandis que € de ressources 2017
Charlotte Gainsbourg et Pierre Niney dans «La Promesse de l'aube».
Lors de la 42e cérémonie des César, deux courts-métrages étaient arrivés ex aequo en tête:
0
Bourses et mandats de chercheurs
@Jérôme Prébois, Allociné
● Meilleur film de court-métrage
0
Chercheurs engagés dans le cadre de projets
- Isabelle Pannetier (
0
Experts internationaux dans nos bases de données
d'Alice Vial ne devrait pas avoir besoin de partager la plus belle marche du podium.

Le FNRS à l'international

- Pierre Quefféléan (Au revoir là-haut)
Le Grand Méchant Renard et autres contes
Jean-Pierre Bacri et Vincent Macaigne dans
À voix haute - La Force de la parole
(2013), pourrait bien être le grand vainqueur cette année avec
mêlant pouvoir, sexe et magouilles pourrait remporter le César de cette catégorie.
- Emmanuelle Duplay (
de François Ruffin devrait voir
Le Grand Méchant Renard et autres contes

FNRS.TV

Une « web TV » pour connaître plus et comprendre mieux

Au revoir là-haut d'Albert Dupontel, une adaptation fidèle du Goncourt 2013 Toutes les vidéos
Charlotte Gainsbourg et Pierre Niney dans «La Promesse de l'aube».
- Christophe Julien (
● Meilleur film de court-métrage
- Mathieu Amalric et Philippe Di Folco (
- Isabelle Pannetier (

Sciences exactes et naturelles (SEN)

ont reçu le César du meilleur son pour leur travail sur le film
avait remporté le César du meilleur film d'animation pour un court-métrage, tandis que

Vinciane Debaille, Chercheuse qualifiée F.R.S-FNRS, Faculté des Sciences de l’ULB - « Evolution et traceurs de l’habitabilité sur Mars et sur la Terre »

120 battements par minute)

Sciences de la vie et de la santé (SVS)

Jean-Pierre Bacri et Vincent Macaigne dans

Christos Sotiriou, Directeur de recherches FNRS, Institut Jules Bordet : « La signature génique : différencier les cancers du sein pour mieux les traiter ».

- Julie Lena, Lilian Corbeille et Grégoire Pontecaille (
ont reçu le César du meilleur son pour leur travail sur le film

Sciences humaines et sociales (SHS)

Marco Martiniello, Directeur de recherches F.R.S-FNRS, ULiège, Centre d’Etude de l’Ethnicité et des Migrations (CEDEM) -
« La recherche en sociologie »

(Benjamin Renner et Patrick Imbert)
mêlant pouvoir, sexe et magouilles pourrait remporter le César de cette catégorie.

FNRS & politique scientifique

de Michel Hazanavicius

Véronique Halloin, Secrétaire générale du FNRS – « Le monde d’aujourd’hui est le reflet de la recherche fondamentale d’hier. Et la recherche fondamentale qu’on mène aujourd’hui va contribuer de manière évidente à façonner le monde de demain. »

Plus que cinq actrices sont en course.
Charlotte Gainsbourg et Pierre Niney dans «La Promesse de l'aube».
Reparti avec trois César,

Soutenez la recherche au FNRS

"Le public ne comprend pas assez chez nous que la science pure est la condition indispensable de la science appliquée et que le sort des nations qui négligent la science et les savants est marqué pour la décadence." 
Albert Ier, le 1er octobre 1927.

- Julien Sicart, Valérie de Loof, Jean-Pierre Laforce (
de Ladj Ly et Stéphane de Freitas pourraient venir jouer les troubles fêtes.
(Benjamin Renner et Patrick Imbert)
d'Alice Vial ne devrait pas avoir besoin de partager la plus belle marche du podium.
Le Caire confidentiel
à Moi, Daniel Blake de

Soutenez la recherche au FNRS

"Le public ne comprend pas assez chez nous que la science pure est la condition indispensable de la science appliquée et que le sort des nations qui négligent la science et les savants est marqué pour la décadence." 
Albert Ier, le 1er octobre 1927.

120 battements par minute)

L'actualité chercheurs

Au revoir là-haut d'Albert Dupontel, une adaptation fidèle du Goncourt 2013
(Éditions Points), dans lequel il raconte sa propre histoire avec un humour certain.
- Eric Toledano et Olivier Nakache (
- Mathieu Amalric et Philippe Di Folco (
Jacquard couette ensemble Cal roi 24 pièces